Le dernier repas de l'empereur ?

Publié le par Nathalie R.

Dans le fabuleux voyage organisé par Mamzelle Gwen, Saint-Hélène a bien failli se retrouver deux fois au bord du chemin. Car j'ai mis le cap à la dernière minute sur cette destination déjà abandonnée.
A part d'avoir été la dernière demeure de Napoléon, quelles sont les autres caractéristiques de Saint-Hélène ?Devant préparer un voyage non virtuel, j'ai opté pour l'itinéraire de facilité et plutôt qu'une boussole et sextan ai pris la voie de Google et me suis laissée guider vers le site de l'office de tourisme dont le slogan est "Discover our secret".
Découverte par un naviguateur portugais, João da Nova, en 1502 cette île volcanique peut se targuer d'être la seconde plus ancienne colonie du Royaume-Uni (le site ne précise pas qui a l'a devancé) et en raison de son isolement géographique a constitué une zone priviliégée d'exil pour Bonoparte certes mais aussi pour 6000 prisionniers boers.

A propos de la cuisine, ce site  la décrit comme un mélange d'influences malaisiennes, anglaises et chinoises et désigne le poisson comme un produit de base, décliné sous de nombreuses formes : croquettes de poisson, curries, poisson grillé, soupe.
Dans mon filet lancé sur le net, j'ai ramené une recette de croquettes de poissons in english dans le texte.
Et du coup en la traduisant, je l'ai largement réadaptée...
La recette d'origine se trouve là
http://www.pepperfool.com/recipes/seafood/dots_fish.html

Pour me suivre dans ma version réadaptée, chargez dans les cales

600g de pomme de terre cuites à la vapeur, épluchées, réduites en purée
200g de cabilllaud cuit lui aussi à la vapeur, non épluché lui mais réduit en miettes
1 oignon
2 gousses d'ail
3 cà s. d'huile d'olive
3 c à s. de Mélange d'épices farandole créole de Quai sud bio (à doser selon le goût car assez relevé; elle contient du curcuma, de la coriandre, purée de coco, de l'ail de la moutarde, de la ciboulette, des feuilles de  cari et du piment de Cayenne)


Faire dorer ail et oignon très finement émincés dans un 1 c. à s. d'huile d'holive
Mélanger intimement la purée de pomme de terre, les miettes de poisson, l'ail et l'oignon revenus dans le mélange créole, rajouter un oeuf.
Bien remélanger et former des boulettes. Puis les faire frire dans l'huile restante.
Je les avais déposés sur un lit de carottes et de fenouil, sautés avec beaucoup de graines de cumin et un filet de jus d'orange, ça a avait un côté craquant qui a  bien plu alors qu'au départ, je visais plutôt une consistance compotée mais l'heure tardive m'a incité à cesser toute affaire tenante la cuisson.

Les croquettes étaient parfumées à souhait même si j'ai craint un instant qu'elles soient en bouche un hommage à la facette volcanique de l'île lointaine qui les a inspirés.

Et voilà comment des croquettes de poisson ont détrôné dans mon imaginaire d'ancienne écolière reconvertie en cuisinière exploratrice, le tricorne de Bonaparte...
Mamzelle Gwen, merci pour le voyage et A vous les studios !

Publié dans OUCUPO

Commenter cet article

mayacook 05/09/2009 12:38

Sympa comme tout....je penserai à toi à chaque fois que j'entendrai parler de Napoléon ;)

Mamzelle Gwen 05/09/2009 09:41

Voilà, voilà ! C'est empaqueté, livré, publié ! Merci :)

Chef Damien 05/08/2009 10:15

Merci pour cette recette qui fait voyager ! Je sens les parfums de ta recette à travers mon écran d'ordi...

annabelle 24/07/2009 15:46

Quel voyage! Tous mes sens sont en alerte!

diane 24/07/2009 08:52

super !!!! comme quoi l'exotisme est à portée de n'importe quel berrichon (mon père est berrichon et voue un culte à la reine Patate). Et la suite du repas de Nabokov, j'ai faim moi et j'en suis restée à l'entrée !!!!!!