Jour de fête au square René Binet

Publié le par Nathalie R.

Dans le texte de présentation de la fanfare inseré dans la brochure du festival Musique et jardins, Emir Kusturica et Goran Bregovitch figuraient sur la même ligne, un comme source d'inspiration, l'autre comme ayant invité le groupe dans un festival. Il n'en fallait pas plus pour appater l'aficionada de musiques slaves que je suis.

Et je n'ai pas regretté une seconde d'avoir traversé Paris et d'avoir repoussé à plus tard mes obligations de fin d'après-midi.

La musique était festive, tissée d'influences diverses, balkaniques bien sûr mais aussi orientales et yiddish. Avec un crescendo impressionnant, elle passa de la liesse à la tristesse, des chansons romantiques aux airs flokloriques.

Très vite, la fanfare s'est déplacée vers les groupes des gens qui dansaient plutôt que de rester sur l'espace scènique qui avait été délimité dans le parc. Et les danseurs étaient plus nombreux à chaque morceau. Scènes magnifiques de joie et de partage dans ce parc ensoleillé du fin fond du XVIIIe arrondissement. Une originale à chapeau frôlait une ronde de petites Africaines au son des youyous que poussaient parfois quelques dames maghrébines. Essence universelle de la fête.

 
Seul petit regret : la chanteuse Nathalie nous a donné un aperçu de son talent sur deux -trois morceaux. Une voix qui sème l'émotion les frissons. Mais faute de batterie dans le micro, elle n'a pas pu poursuivre au grand désespoir du public, conquis.




L'orchestre compte dans ses rangs un jeune prodige du tuba, un angelot souffleur que je n'ai pu m'empêcher de mitrailler (cf album-photo). Un autre petit garçon lui aurait bien emprunté cet étrange instrument essayant même un instant de le troquer contre un téléphone portable.


Près de nous un garçonnet invitait une fillette qu'il avait déjà carressée et même culbutée à plusieurs reprises dans sa maladresse enfantine : "C'est qui la petite fille qui veut danser". Tout n'était que partage et désir de communion...


 


 

Le site de la fanfare
http://www.tzislav.com

Publié dans Planches brûlantes

Commenter cet article